Accueil

Sécurite

 

 

Politique carcérale Lutte contre le vol Lutte anti-gang

Aucune loi nouvelle n'est nécessaire.

Les lois ne sont pas suffisamment respectées. Il par conséquent difficile de savoir si elles sont justes et efficaces. Il faut d'abord les appliquer dans leur intégralité avant de juger de leur effet et éventuellement de les modifier.

L'action de la police est le premier levier pour faire appliquer les lois. Elle est malheureusement difficilement acceptée par une partie de l'opinion qui se considère comme une victime de la société: " l'Etat ne nous permet pas de vivre bien ou de réussir; par conséquent nous sommes obligés d'avoir recours à certaines pratiques pour nous en sortir." Ou alors : " Nous faisons partie d'un groupe discriminé, on ne nous aime pas, il n'y a rien à attendre de la société".

Pour ceux là il faut d'abord leur leur présenter une chance de réussir, ou plus simplement de progresser. C'est l'objet des chapitres sur l'Economie et les Finances qui concernent évidement l'emploi et l'insertion sociale, ou bien le chapitre sur les Droits de l'Homme

S'il est vrai que l'Etat ne peut pas tout, il est aussi vrai qu'il intervient dans tout. Il a toujours une part de responsabilité même si elle est souvent surestimée.

Il faut aussi supprimer toute croyance que l'on peut réussir par la délinquance ou le banditisme. Pour cela il faut en priorité couper les têtes. Le message doit être clair. Celui qui choisit cette voie sera traqué sans relâche, il n'ira pas bien haut et sera sévèrement puni. Pour y parvenir il faut développer les moyens de la lutte contre le vol et de la lutte anti-gang.

Enfin à ceux qui ont succombé il faut proposer, après la punition, des moyens de se rendre utile pour la société et éventuellement un programme de réinsertion. C'est l'objet de la politique carcérale.